Action dépistage

Actions : gay & friendly, Actions : libertins, Actions 2011, Actions 2012, Actions 2013, Actions 201410 novembre 2014

Aides et l’ENIPSE sont des partenaires historiques dans la lutte contre le sida et la défense des droits des communautés LGBT. En septembre 2011, nous avons signé ensemble une convention pour promouvoir le dépistage rapide démédicalisé. Depuis 2012, une nouvelle convention pousse le partenariat un peu plus loin : formés par AIDES, les délégués de l’ENIPSE peuvent intervenir aux côtés de l’association sur toutes ses actions de prévention avec offre de dépistage auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH).

Un dépistage rapide
Le test utilisé consiste en un prélèvement d’une goutte de sang au bout du doigt. Le résultat, très fiable à 3 mois de la prise de risque, est obtenu en quelques minutes. Au-delà du geste technique, très rapide, faire un test permet aussi de bénéficier d’un entretien avec nos intervenants formés à l’écoute et à la réduction des risques. Voici une illustration en vidéo de ce dispositif :

Autorisés depuis 2011 en France, les tests rapides sont venus compléter l’offre de dépistage déjà existante. Il s’agit de développer une offre de dépistage dite communautaire, réalisé par des pairs. Cette modalité de dépistage vise à répondre aux besoins des populations qui ne veulent ou ne peuvent se rendre dans le dispositif « classique ». Elle s’adresse aux Hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) mais aussi à d’autres populations en situation de vulnérabilité : les personnes migrantes, prostituées ou usagères de drogue. Tous les chargés de prévention de l’ENIPSE sont habilités individuellement au TROD (Test Rapide d’Orientation au Diagnostic).

Un public ciblé
Le virus du SIDA concerne tout le monde, néanmoins certaines catégories de populations sont plus exposées que d’autres. Une publication montre qu’environ 6 100 personnes ont découvert leur séropositivité au VIH en France au cours de l’année 2011. Ce nombre, après avoir diminué entre 2004 et 2007, s’est stabilisé depuis. Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) et les hétérosexuels nés à l’étranger restent les deux groupes les plus concernés, représentant respectivement 39 % et 40 % de ces découvertes de séropositivité au VIH en 2011.

Une action sur tout le territoire
De nombreuses actions régulières ou ponctuelles dans les établissements et associations partenaires de l’ENIPSE. Plus de 150 etablissements gays soutiennent l’offre de depistage par Aides et l’ENIPSE. En jouant le jeu du partenariat, ces établissements ont ainsi offert à leurs clients un accès direct et facile au dépistage, ainsi qu’à une offre de santé sexuelle de qualité. Plus de 150 d’entre eux, bars, saunas, boîtes de nuit, cruising bars et sex-shop ont ouverts leurs portes à Aides et à l’ENIPSE pour leur permettre d’agir au plus près des populations homosexuelles. AIDES et  l’ENIPSE saluent l’engagement militant de tou-te-s les gérant-e-s de ces établissements, et les en remercient. Vous pouvez lire cet article de Têtu qui raconte la mise en place des actions dépistage en PACA.

Les semaines des dépistages
Ponctuellement, l’ensemble des acteurs locaux de la lutte contre le VIH s’allient pour des évenements d’envergure, des « Semaines du dépistage », comme par exemple :

  • à Toulouse, du 29 novembre au 6 décembre 2014 avec Aides (programme complet)
  • à Lyon, Flash Test du 27 septembre au 5 octobre 2014 avec le Corevih Lyon – Vallée du Rhône, toutes les adresses sur le site de Sida Info Service (et sur sa version mobile)
  • à Toulouse, du 26 novembre au 2 décembre 2012 et du 30 novembre au 8 décembre 2013
  • en PACA, Flash Test du 23 au 28 septembre 2013
  • en Rhône-Alpes, Flash Test du 23 au 28 septembre 2013
  • en Ile-de-France, Flash Test du 2 au 8 avril 2012 et du 23 au 28 septembre 2013

trod_paca trod_toulouse trod_flashtest

Retrouvez l’intégralité des communiqués de presse conjoint de Aides et de l’ENIPSE :