#deletegrindr

Communiqués, Communiqués 201810 avril 2018

L’Enipse rejoint l’initiative de l’association Aides #deletegrindr et appelle officiellement au boycott de Grindr, l’application de rencontres geolocalisées très utilisée chez les hommes gays qui a accepté de partager des données sensibles et très privées sur ses clients avec 2 sociétés en charge de tester l’application.

Parmi ces données privées figurent notamment, l’email ou le numéro de téléphone, les positions sexuelles et le statut sérologique et la dernière date de dépistage Vih de ses clients, arguant que les clients ont le choix d’indiquer ou non leur statut sérologique sur leur profil et « que c’est donc à eux d’être vigilants ».

Oui Grindr trahit les hommes gays qui utilisent ses services en pensant qu’ils peuvent dévoiler leur statut sérologique en toute confidentialité, affichage qui vise à faire reculer pour ces hommes la discrimination et le stigma au sein de la communauté gay.

Et Quand Scott Chen déclare « notre but a toujours été de promouvoir la santé et la sécurité de nos utilisateurs ». C’est évidemment faux, car quand une association souhaite faire de la prévention sur Grindr, la visibilité est payante. En effet tous les profils des associations créés pour mener des actions sont systématiquement éliminés dès qu’ils sont repérés.

En termes de soutien à la communauté LGBT+, GRINDR a encore un long chemin à parcourir

#deletegrindr peut faire réfléchir ses dirigeants à plus d’éthique.

Contact : Antonio ALEXANDRE