Campagne « Avant chaque rencontre, prends du temps pour te fixer des règles claires »

Communiqués 200530 juin 2005

Pour chaque homo ou bisexuel masculin, réussir à utiliser systématiquement le préservatif avec ses partenaires de rencontre suppose d’avoir intégré les règles du « safer sex », d’en avoir fait une ligne de conduite stricte et de s’y tenir quelle que soit la situation.

Les données de l’enquete 2004 sur le désir au masculin* indiquent que cette condition est loin d’être remplie pour tous les gays : un homme sur trois avoue ne pas avoir de ligne de conduite prédéfinie et avoir tendance à décider de l’utilisation du préservatif avec ses partenaires de rencontre selon le moment et la situation. Dans la mesure où ces hommes déclarent des prises de risques beaucoup plus importantes que les autres, le fait de ne pas avoir de ligne de conduite prédéfinie apparaît comme un important facteur de vulnérabilité face au risque de transmission du VIH.

L’objectif de la campagne est donc d’intervenir directement sur cette composante en suggérant des intentions fermes de protection parmi les gays concernés. L’idée est de proposer à chaque gay un plan simple à activer avant chaque sortie ou rencontre afin de l’aider à anticiper la survenue de situations complexes :

« Avant chaque rencontre, prends du temps pour te fixer des règles claires de safe sex et engage-toi à éviter les pratiques à risque. Prépare aussi à l’avance des arguments solides pour convaincre tes partenaires de se protéger et tiens-toi prêt à refuser toute demande de rapport no capote. Ça t’aidera à éviter les dérapages en restant motivé pour utiliser le préservatif dans toutes les situations. »

La campagne se compose d’affiches et de cartes postales mises en place dans les établissements gays commerciaux. Le visuel et le contenu du message sont déclinés en deux versions : une « soft » pour les lieux de convivialités et une plus directe et explicite pour les lieux de consommation sexuelle.

La recrudescence inquiétante des prises de risques, qui alimente l’épidémie de VIH et des autres IST dans notre communauté, produit complication de santé et souffrance. Aujourd’hui, plus de quatre gays découvrent chaque jour en France leur séropositivité. Nous nous devons tous de mettre un terme a ce qui peut apparaître comme un véritable suicide collectif. Nous devons potentialiser nos actions notamment avec les chercheurs et les scientifiques pour la réalisation de messages clairs et adaptés aux usagers de nos établissements, des sites Internet de rencontres afin que chacun reste mobilisé. Enfin remercions ceux qui se protègent.

* Cette enquête a été menée par le Syndicat National des Entreprises Gaies, l’Institut de recherches I-PSR et Citégay auprès de 3000 homosexuels masculins utilisateurs d’Internet.

Syndicat National des Entreprises Gaies

Département Prévention

Contact : Antonio ALEXANDRE, Délégué National Prévention, Tél : 01 44 59 95 12