Affiche d’information et de prévention en matière de toxicomanie

Communiqués 20066 octobre 2006

Paris le 6 Octobre 2006,

Nos exploitants et notre équipe de prévention nous ont fait part de leur constat de recrudescence des consommations de drogues de la part des clients fréquentant nos établissements et notamment ceux disposant de parcours sexuel.

La difficulté pour nos exploitants à gérer ce phénomène est double car ils sont partagés entre, d’une part, une législation draconienne qui sanctionne par la fermeture administrative leurs établissements et d’autre part, l’accompagnement préventif de leur clientèle au risque de se voir reprocher de cautionner l’usage de stupéfiants.

C’est dans ce contexte que le SNEG souhaite rester un interlocuteur de médiation entre exploitants et autorités de police et de santé partout en France. Des actions de prévention dans ce domaine doivent être pérennisées, à l’image du travail effectué avec la DASES de Paris au travers de l’opération « Nuits Claires ».

L’information et la prévention en matière de toxicomanie et leur impact possible en matière de VIH dans nos lieux sont pour nous un véritable enjeu de santé publique, ce qui nous incite à mettre en place une nouvelle campagne d’alerte sur la consommation de drogues festives.

Les effets des drogues licites ou illicites, associées ou non, peuvent influencer sur les comportements préventifs. Cette modification entraîne parfois une mauvaise appréciation du danger et altère le jugement, ce qui peut conduire une personne à des prises de risques sexuels importantes, donc de nature à alimenter de nouvelles contaminations par le virus du sida.

Cette information est confirmée par les chiffres du baromètre gay 2005 (INVS, AIDES, SNEG) réalisé en Ile de France en 2005,

41 % des répondants déclarent avoir eu au cours des 12 derniers mois au moins une pénétration anale non protégée avec des partenaires occasionnels en ayant consommé au moins un produit psychoactif.

Au-delà du seul cadre des établissements, nous souhaitons également à travers cette action, attirer l’attention de l’ensemble des éditeurs de sites Internet gays de rencontres et leurs abonnés. En effet, nous avons constaté la parution d’annonces de particuliers organisant régulièrement des soirées privées de rencontres où de nombreux produits sont à disposition des participants. Bien que nous n’ayons aucune légitimité d’intervention sur ces soirées, nous appelons à la responsabilité les particuliers qui les organisent à leurs domiciles, afin de veiller à respecter l’ensemble des règles élémentaires de « safer sex », pour que chacun reste conscient des pratiques qu’il pourrait avoir.

Nouvelle AfficheL’affiche que nous éditons, en partenariat avec la Mairie de Paris, sort du cadre habituel de nos campagnes et adopte une tonalité plus incisive. Sa finalité n’est autre que de faire réfléchir l’ensemble des consommateurs futurs, occasionnels ou réguliers, sur l’importance de la connaissance des produits afin de conserver une maîtrise de soi. La prise de produits excessive n’est souvent que l’expression de difficultés plus complexes et plus profondes. Mais nous devons rester conscients des effets dévastateurs des drogues sur la santé à travers les prises de risques sexuels qu’elles peuvent induire.

En parallèle, une nouvelle distribution de la brochure « Et toi les drogues tu en sais quoi ? », va de nouveau être réalisée dans l’ensemble des établissements, celle-ci est également téléchargeable sur le site du sneg, www.enipse.fr.

Contact : Antonio ALEXANDRE