Une campagne en direction des hétérosexuels multipartenaires

Campagnes VIH & IST : libertins8 avril 2011

Une campagne de promotion de l’usage du préservatifs et du gel en direction des hétérosexuels multipartenaires fréquentant les lieux commerciaux Echangiste /Libertin

Depuis quelques années, nous observons une mixité de soirées dans certains lieux de sexe (comme les saunas). 27  de ces lieux en région et 32 à Paris (9 saunas et 23 clubs) sont déjà accompagnés en prévention par l’équipe du SNEG Prévention.

Cette évolution est le mimétisme rapide entre les lieux de sexe hétérosexuels et homosexuels laissent apparaître un changement fondamental dans l’évolution de la sexualité d’une partie des français ; de plus en plus nombreux enclins à vivre librement une sexualité plus ouverte a de nouvelles expériences.

Par ailleurs, cette mixité des lieux de sexe que nous accompagnons en prévention, suscite progressivement parmi les exploitants des lieux exclusivement échangistes/libertins une demande spécifique de suivie en prévention ce que nous réalisons notamment à Paris depuis 2009.

Le secteur libertin souffre d’une carence indéniable d’informations. Pour y remédier, le SNEG tente d’investir ces lieux pour leur proposer un dispositif d’actions de prévention adapté, en s’inspirant de ce qu’il réalise dans les lieux gays. Le regard que le public libertin porte sur le VIH et les autres IST doit changer grâce à un renforcement significatif des campagnes de prévention en partenariat avec l’INPES. Cette nouvelle action du SNEG Prévention s’inscrit par ailleurs dans le cadre des préconisations du rapport Lert/Pialoux.

Dans le cadre d’une sexualité multiple anonyme dans les lieux de commerciaux de sexe, les préservatifs et gels restent l’outil de prévention le plus simple et le plus efficace.